Fonds régional d’appui a la professionnalisation – Aide au recrutement de demandeurs d’emploi

Domaine
Formation professionnelle et emploi
Public
Organisme public
Objet

La région accompagne les entreprises ayant des difficultés à recruter des collaborateurs sur des métiers en tension, en cofinançant la formation ciblée des demandeurs d’emploi et en leur garantissant l’insertion dans l’emploi auprès de ces entreprises.

Le fonds régional d’appui à la professionnalisation est une réponse à court terme qui s’articule avec les modalités d’intervention de Pôle emploi, des collecteurs de fonds de la formation des salariés (OPCA) et des entreprises, pour construire des parcours de formation préalable au recrutement. Il accompagne des entreprises au sein de secteurs d’activités réputés pour connaître des difficultés chroniques de recrutement. Il a pour but d’organiser une réponse formation collective, adaptée aux demandeurs d’emploi.

 

 

Vous êtes

Une entreprise ayant des difficultés à recruter des collaborateurs sur des métiers en tension
Etablissements et structures économiques concernés :
Les entreprises de toute taille y compris les groupements d’employeurs, dont l’appareil de production ou de services est situé en Bourgogne-Franche-Comté de façon permanente ou lors de grands chantiers. Tous les secteurs d’activité économique sont concernés.
Les structures sous statut associatif et les entreprises d’insertion sont exclues du dispositif.

 

Vous voulez

Recruter des demandeurs d’emploi inscrits, sélectionnés à l’issue d’une formation qualifiante ou d’un parcours de professionnalisation.

 

Ce qu'il faut savoir

En termes d’insertion dans l’emploi
Etablissements et structures économiques proposant des contrats de travail d’au moins 6 mois prioritairement à temps plein.

Cas particuliers :

  • Les grands chantiers du BTP : contrat à durée de chantier,
  • Les contrats de professionnalisation : contrat de 9 mois minimum,
  • Les emplois intérimaires : contrat de 9 mois minimum pouvant inclure un dispositif de professionnalisation.
  • Autres cas : procédure particulière requérant l’accord de l’assemblée délibérante.

Seules les opérations collectives de recrutements de demandeurs d’emploi sont éligibles et peuvent recouvrer :

  • un recrutement d’au moins 3 salariés au sein d’une même entreprise
  • un recrutement d’au moins 6 salariés au sein de plusieurs entreprises regroupées

En termes de formation

  • Toute formation participant à la réalisation d’un parcours qualifiant et/ou professionnalisant, validée par tout ou partie d’un titre professionnel, d’un diplôme ou par un certificat de qualification professionnelle et répondant aux besoins identifiés pour le poste de travail.
  • Les formations organisées en action collective qui visent l’adaptation au poste de travail.

Dans les deux cas, les formations doivent être dispensées par un organisme de formation agréé.
Les formations obligatoires et/ou éligibles au titre du plan de formation (sécurité au travail, habilitations diverses, les licences de soudure) ainsi que les bilans de positionnement ne sont pas éligibles au dispositif.

Le parcours de formation doit être composé d’un programme de formation, couplé à un planning pédagogique comprenant des acquisitions théorique et pratique. Il peut s’organiser de façon modulaire, notamment dans la perspective d’une signature de contrat de professionnalisation. Ainsi, toutes les combinaisons ou constructions de parcours qualifiants sont recevables (y compris la VAE) dès lors qu’elles garantissent l’activation des compétences nécessaires à l’intégration au poste de travail.

 

En termes de public

Le recrutement et le positionnement des demandeurs d’emploi sont à la charge des prescripteurs reconnus : Pôle emploi, Espaces jeunes, Cap emploi et Centre d’information sur les droits des femmes et des familles.

Accéder à la page "Booster le retour à l’emploi"