Le « lycée de demain », un lieu branché

Le numérique, c’est l’avenir ! Plus qu’un enjeu, c’est une nécessité pédagogique. La Région a fait du raccordement de l’ensemble des lycées du territoire au Très Haut Débit (THD) une priorité. Aujourd’hui, la quasi-totalité des lycées dispose de connexions de qualité.

La Région Bourgogne-Franche-Comté a lancé le raccordement au Très Haut Débit (THD) des établissements publics il y a un an. L’ambition clairement énoncée était d’équiper tous les lycées avec la fibre optique, avec un débit garanti de 60 mégabits. Objectif quasiment atteint puisque début 2019, 124 lycées sur 130 profitent de la puissance de la fibre, dont le lycée Stephen Liegeard (Brochon, 21) raccordé depuis le 5 mars (voir ci-dessous).

Un budget de 100 millions d’euros par an
« Relever le défi de la révolution numérique était l’un de nos engagements de mandat », rappelle Marie-Guite Dufay, présidente de la Région. « Ce formidable outil sert désormais dans tous les aspects du quotidien, qu’il soit administratif, pédagogique ou professionnel. Les élèves, la communauté éducative et les agents  l’utilisent. Il leur permet de donner une toute autre ampleur à leur mission. Nous nous devions d’accompagner l’innovation et le développement de ces nouveaux usages pour faire profiter, à un maximum d’habitants, des opportunités infinies offertes par le numérique ». Le numérique éducatif est totalement intégré dans le projet « lycée de demain », auquel la Région réserve près de 100 millions d’euros par an. Le pari de faire des établissements du second degré des lieux mieux connectés, ouverts sur le monde extérieur et facilement accessibles aux personnes à mobilité réduite, est en passe d’être gagné.

Au lycée Stephen Liegeard, on a la dalle !

Mardi 5 mars, élus et enseignants ont inauguré le raccordement à la fibre du lycée Stephen Liegeard, à Brochon. L’établissement en a profité pour s’équiper en dalles tactiles. 17 unités « grand format » ont été installées, offrant la possibilité aux enseignants de présenter autrement leurs cours, de mieux les partager avec les classes. Formés à ces nouveaux outils, les professeurs volontaires proposent des travaux interactifs, notamment dans les matières linguistiques. Une vraie révolution des usages en termes d’apprentissage... et d’ouverture d’esprit. Un projet novateur conçu avec le rectorat et l’université.

Deuxième « escale » du projet MATRICE « patrimoine et numérique », soutenu par la Région Bougogne-Franche-Comté, mardi 18 juin 2019 au château du Clos de Vougeot - crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté

Faire parler les pierres

Lire l'article
21 juin 2019
L'Echappée littéraire - Crédit David Cesbron

800 lycéens en mode critiques littéraires

Lire l'article
29 mai 2019
Mobigo - Crédit photo David Cesbron

Transports scolaires : les inscriptions sont ouvertes

Lire l'article
22 mai 2019
Toute l'actualité
Article du 06/03/2019 09:18, modifié le 06/03/2019 09:43

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter