Budget 2020 : la Région investit et assume

Réunis en assemblée plénière du 11 au 13 décembre 2019, les élus régionaux ont adopté le budget primitif 2020 pour un montant de 1,631 milliard d’euros. Construit au plus juste, ce budget est marqué par une croissance des investissements. Il mobilise l’ensemble des politiques publiques dans la lutte contre le dérèglement climatique.

Budget primitif 2020

Pour la Région Bourgogne-Franche-Comté, comme pour toutes les collectivités, le vote annuel du budget primitif est un acte politique majeur. Il fixe le cap des actions menées dans l’année à venir et détermine les moyens financiers affectés à chaque domaine d’intervention : transports, lycées, action économique, formation professionnelle, aménagement du territoire, jeunesse, etc.
Le budget primitif 2020 s’élève à 1,631 milliard d’euros, un montant en hausse de 1,6 % par rapport à celui de 2019. Si les dépenses de fonctionnement sont maîtrisées (- 1 % par rapport au budget primitif 2019), les investissements sont en forte augmentation (+  7,4 %), « du fait des politiques publiques qui arrivent à maturité » a précisé Marie-Guite Dufay. Ainsi, 527 millions d’euros seront injectés dans l’économie locale, confortant la Région dans son rôle de premier investisseur public en Bourgogne-Franche-Comté.

« Nous ne jetons pas l’argent par les fenêtres ! »
L’exécutif a construit ce budget au plus juste, afin de conserver la bonne santé financière de la collectivité et donc des marges de manœuvre pour l’avenir.  « Les économies, chaque fois qu’elles sont possibles, nous les faisons, nous ne jetons pas l’argent par les fenêtres » a martelé la présidente.
Pour autant, les élus refusent de rogner des dépenses d’intervention auprès de la population, des lycées ou des demandeurs d’emploi. Ce qui aurait pour conséquences « moins de formation, moins d’aides concrètes au développement, moins d’ingénierie sur les territoires, moins d’offre culturelle, sportive ou associative » a justifié Marie-Guite Dufay.
Enfin, le vote du budget a permis de réaffirmer le leitmotiv du
débat d’orientations budgétaires qui s’était tenu le 15 novembre dernier : la transition énergétique est placée au cœur des priorités régionales, avec la mobilisation de l’ensemble des politiques publiques  dans la lutte contre le dérèglement climatique.

L’assemblée plénière en bref

Hormis le vote du budget 2020, 80 autres rapports étaient à l’ordre du jour de cette longue session. Morceaux choisis.

Économie circulaire : on accélère
Au 1er janvier 2020, la Région et l’ADEME vont fusionner leurs dispositifs à destination des entreprises, associations et collectivités dans un accélérateur à projets économie circulaire. Objectif : produire mieux, en réduisant les déchets et le gaspillage.
Plus d’infos.

Le chantier des matériaux biosourcés
Aux côtés de l’État et de l’ADEME, la Région veut encourager l’utilisation de matériaux de construction issus de la biomasse.  Une nécessité écologique mais aussi l’opportunité de développer, en Bourgogne-Franche-Comté, des filières économiques autour de ressources locales.
Plus d’infos.

Une nouvelle école de kiné à Nevers
L’assemblée régionale a approuvé l’ouverture d’une nouvelle filière en masso-kinésithérapie au sein de l’Institut paramédical des métiers de la rééducation de Nevers. Les 25 étudiants de la première promotion effectueront leur rentrée en septembre 2020. Il y aura alors 185 places en masso-kinésithérapie en Bourgogne-Franche-Comté (80 à Dijon, 50 à Besançon et 30 à Montbéliard).

Les PME accompagnées vers « l’industrie du futur »
Les élus régionaux ont voté une aide globale de 5,5 millions d’euros pour des dispositifs d’accompagnement des PME de Bourgogne-Franche-Comté vers « l’industrie du futur ». Ces petites et moyennes entreprises pourront ainsi moderniser leur outil de production. Mais aussi se transformer en profondeur pour devenir plus compétitives, connectées et responsables. Si plus de 500 PME seront concernées dans tous les secteurs d’activité, un travail spécifique sera conduit dans les filières automobile et aéronautique.

Ça fourmille d’idées dans nos villages !
La création d'un café associatif à Revigny (39), l'aménagement d'un commerce multiservices à Darcey (21), la réfection de la place du village de Fontaine-la-Gaillarde (89) ... Pour tous ces projets, la Région est là ! Le dispositif d'aide pour les communes de moins de 3 500 habitants s'appelle ENVI : "Espaces Nouveaux, Villages Innovants". Les élus ont validé le soutien à 5 nouveaux projets pour un montant de 154 000 €.
Plus d’infos.

Pour un tourisme plus durable
La Région Bourgogne-Franche-Comté lance un appel à l’émergence de projets pour un tourisme durable : elle souhaite en effet soutenir financièrement un ou plusieurs projets touristiques innovants d’ampleur, portés par des opérateurs privés. Ces projets touristiques devront permettre d’imaginer le tourisme de demain et de répondre aux attentes des touristes ainsi que des habitants en matière de développement durable et de respect de l’environnement.  Elle vise notamment de grands groupes hôteliers et des créateurs de parcs touristiques. L’appel à projets sera lancé en janvier 2020, avec une sélection des dossiers retenus en décembre 2020.

Assemblée du 26 juin - Photo Clément Barré

Un plan de relance de 400 millions d’euros en préparation

Lire l'article
26 juin 2020
Pompes Japy - Photo DR

COVID19 - De nouvelles mesures pour les acteurs économiques

Lire l'article
25 juin 2020
AP du 24 avril 2020

Face à la crise, une Région réactive et solidaire

Lire l'article
24 avr 2020
Toute l'actualité
Article du 16/12/2019 08:52, modifié le 20/12/2019 11:15

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter