Énergie : une fruitière pour affiner des projets citoyens

Fondée en 2017 dans le Doubs, la Fruitière à énergies développe la production d’énergies renouvelables à partir d’initiatives locales. Elle vient d’installer une centrale photovoltaïque sur le toit de l’école de Chay (25).

Notre territoire est fameux pour ses fruitières qui produisent fromages de Comté ou vins du Jura. Mais l’esprit coopératif qui souffle ici depuis plusieurs siècles a trouvé un nouveau domaine d’intervention : la transition énergétique. Ainsi, en juin 2017, habitants, collectivités, associations et entreprises du secteur de Quingey (25) ont décidé de créer une entreprise pour porter des projets citoyens de production d’énergies renouvelables.
« À la fin d’une réunion publique, on a demandé aux habitants quel nom ils voulaient donner à cette société. Très vite, le terme de fruitière est apparu comme une évidence »  sourit Yves Monnot, le président de la Fruitière à énergies, qui a été soutenue à sa création par la Région Bourgogne-Franche-Comté, au titre de l’économie sociale et solidaire.

Un fonctionnement coopératif
Agréée entreprise solidaire d’utilité sociale, la Fruitière compte aujourd’hui 180 associés : des particuliers âgés de 4 à 80 ans, une vingtaine de collectivités, des groupements d’agriculteurs, des associations et des entreprises. Son fonctionnement est coopératif : chaque associé détient une voix, quel que soit le montant souscrit.
« Notre mission est de développer les énergies renouvelables mais pas n’importe comment ! Nous nous interdisons par exemple d’implanter des unités de production sur des terrains agricoles » précise le président. Solaire, éolien, méthanisation, hydraulique : les deux salariés de la Fruitière se proposent d’accompagner tout un chacun vers l’autonomie énergétique. Les particuliers peuvent même acquérir des kits de 2 ou 4 panneaux solaires à installer dans leur jardin.

« Face à l’urgence climatique, les bâtiments publics doivent montrer l’exemple »
Parmi les derniers projets en date : la solarisation du toit de la salle des fêtes d’Amange (39) ou l’équipement du local de la coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) de Lavans-Quingey. Mais aussi la mise en service, en octobre dernier, d’une centrale photovoltaïque* sur le toit du groupe scolaire de Chay (25).
« Face à l’urgence climatique, les bâtiments publics doivent montrer l’exemple. Nous avons donc choisi de construire un bâtiment à énergie positive pour regrouper les 120 élèves de nos 9 petites communes » a expliqué Jean-Pierre Cunchon, président du SIVOS des Ecoles du Val, en recevant, lundi 18 novembre 2019, Marie-Guite Dufay. La Région a accompagné le syndicat intercommunal avec une subvention de 67 000 € dans le cadre du programme Effilogis.
Une démarche exemplaire aux plans écologique, économique et pédagogique. Elle associe en effet les écoliers et tous les habitants du territoire autour du bien commun qu’est l’énergie. Fruitière, un nom décidément très bien choisi.

*Puissance : 25 kWc (kilowatt crête), soit la consommation d'électricité (hors chauffage, hors eau chaude) de 30 personnes.

Remise des prix du concours de l’Economie sociale et solidaire 2019. vendredi 29 novembre 2019 à Dijon  - Crédit photo Région Bourgogne-Franche-Comté / David Cesbron

Entreprises : mettre l’Humain au cœur

Lire l'article
29 nov 2019
C'est le lycée Edgar Faure de Morteau (25) qui avait relmporté l’édition 2018 de "POTEs en herbe"

« POTEs en herbe » : saisissez votre chance !

Lire l'article
18 nov 2019
En 2023, des trains fonctionnant pour partie à l’hydrogène rouleront sur la ligne du Morvan - Photo DR

La Région met les gaz sur l’hydrogène

Lire l'article
15 nov 2019
Toute l'actualité
Article du 19/11/2019 16:34, modifié le 19/11/2019 17:32

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter