"En avant les histoires sur les chemins de Bourgogne-Franche-Comté"

Comment réussir le tourisme itinérant dans notre région ? Telle était la question posée aux participants de la conférence régionale du tourisme, qui s’est tenue jeudi 6 juin 2019 à Mâcon.

Après Beaune, Dole et Arc-et-Senans, c’est à Mâcon que se tenait la conférence régionale annuelle du tourisme de Bourgogne-Franche-Comté. Organisée par la Région, elle a réuni 300 professionnels du tourisme, jeudi 6 juin 2019. On a parlé canaux, rivières, véloroutes, circuits de randonnées cyclistes, pédestres, équestres… La thématique 2019 portait en effet sur le tourisme itinérant, qui bénéficie d’une côte de popularité au plus haut partout en France. Ça tombe bien, en Bourgogne-Franche-Comté, on a des atouts à faire valoir : « Nos montagnes, nos plaines, sont des théâtres parfaitement adaptés à la randonnée pédestre, au VTT, à la randonnée équestre, au ski nordique, aux raquettes d’hiver… a rappelé Patrick Ayache, vice-président de la Région en charge du tourisme. Nous avons plus de 1 000 km de voies navigables. Notre potentiel dans ce domaine est énorme.  » Enorme, mais encore sous-exploité. Car avoir un potentiel ne suffit pas : « De beaux paysages, toutes les régions en ont, est intervenue Gabrielle Labescat, chargée de mission territoires  au sein d’Atout France. Les itinéraires qui décollent aujourd’hui sont ceux qui se basent sur le storytelling. »

Pays horloger, pays de contrebandiers !
Autrement dit, ceux qui racontent une histoire. Comme celle qu’est venue conter Barbara Sack, de l’association « Sur le chemin de Robert-Louis-Stevenson ». Un itinéraire phare du Massif Central qui s’étend sur 272 km entre Le Puy-en-Velay et Alès. Il retrace l’aventure de l’écrivain Robert Louis Stevenson. Parti à pied du Monastier-sur-Gazeille (Haute-Loire) avec l’ânesse Modestine, l’écossais voulait oublier le départ  en Amérique de la belle Fanny Osbourne, et aller à la rencontre du pays des camisards… Une histoire qui fascine, et qui donne envie d’être vécue, avec ou sans âne : le chemin de Robert-Louis-Stevenson a été élu 2e GR préféré des français en 2017. Il existe en Bourgogne-Franche-Comté quelques itinéraires construits autour d’une histoire. En Pays Horloger, du côté de Morteau (25), on a créé les Chemins de la Contrebande. Quatre itinéraires balisés qui vous emmènent aux Echelles de la Mort, dans les gorges du Doubs et du Refrain. Pour vous rappeler qu’ici, depuis toujours, sont passées sous le manteau quantités de marchandises entre France et Suisse. De quoi s’immerger, le temps d’une randonnée, dans la peau d’un contrebandier… Des dizaines d’autres histoires, aux quatre coins de la Bourgogne-Franche-Comté, pourraient être contées ; Ce sera un des volets du schéma régional des itinérances douces, que la Région va rédiger dans les mois à venir. L’histoire ne fait que commencer…

Cinq projets régionaux vont bénéficier de France Tourisme Ingénierie

A l’occasion de la conférence régionale du tourisme, une convention de partenariat a été signée pour bénéficier du soutien de France Tourisme Ingénierie, un nouveau dispositif national porté par l’Etat et son agence Atout France. Doté d’un budget global de 15 M€ sur 5 ans, cet outil a pour mission d’aider les Régions à accélérer leurs investissements touristiques innovants d’ici 2021. En Bourgogne-Franche-Comté, cinq projets ont été ciblés : la création d’un hôtel au sein du château de Montigny-sur-Aube (21), l’installation d’une cité des vins du Jura (39), l’aménagement du Val de Consolation (25), la mise en tourisme de l’abbaye de Citeaux (21) et la création d’un espace de valorisation des savoir-faire de l’entreprise de fabrication de matériel de cuisson haut de gamme Cristel, à Fesches-le-Châtel (25). La convention a été signée par Patrick Ayache, vice-président de la Région en charge du tourisme, Christian Mantei, président d’Atout France, Xavier Janin, secrétaire général de la direction régionale de la Banque des Territoires, et Eric Pierrat, secrétaire général pour les affaires régionales de Bourgogne-Franche-Comté.

Le contrat de station 2018-2023 positionne le lac des Settons comme la station touristique familiale du réseau des lacs du Morvan - © Alain Doire / Bourgogne-Franche-Comté Tourisme

Des contrats de station pour améliorer l’offre touristique

Lire l'article
9 juil 2019
Château de Chateauneuf (21)

L’été prend ses quartiers à Châteauneuf

Lire l'article
27 juin 2019
Vézelay (Yonne) - DR

Patrimoine et tourisme : à vos projets !

Lire l'article
8 avr 2019
Toute l'actualité
Article du 11/06/2019 14:34, modifié le 11/06/2019 15:49

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter