De la truite dans les idées

Le site de pisciculture de Corancy (58), exploité par les étudiants du lycée agricole du Morvan, a fait peau neuve. La Région a investi 3,2 millions d’euros pour en faire la pisciculture la plus moderne de France.

Cela faisait 15 ans qu’une pisciculture n’avait pas été construite en France. A Corancy, au cœur du parc naturel régional du Morvan, la Région a investi 3,2 millions d’euros pour offrir au lycée agricole du Morvan un équipement ultra moderne : « C’est tout simplement la plus belle pisciculture de France » s’est réjoui Sylvain Mathieu, vice-président en charge du bois, de la forêt et de la montagne. Six bassins double, un atelier de transformation 100% hygiénique, une salle de travail, une salle de froid, un fumoir, une conserverie, une salle de lavage : c’est ni plus ni moins une petite entreprise que la Région a créée pour les 107 étudiants engagés en bac pro productions agricoles ou en BTS aquaculture : « Cet équipement que nous offre la région nous oblige à l’excellence pédagogique, a souligné Frédéric Guillot, directeur du LEGTA du Morvan. Nous allons concourir pour décrocher des médailles au salon de l’agriculture 2020. Et travailler pour certifier notre structure en pôle d’excellence dans un campus des métiers du Morvan ».

Après Corancy, Vermenoux
Une trentaine de tonnes de truites fario, truites arc-en-ciel, saumons de de rivière et ombles-chevaliers sont élevés dans les bassins, qui pourraient en accueillir le double. Mais les responsables de la pisciculture du Morvan ont fait le choix de la qualité : 35 à 40 poissons maximum par mètres cubes d’eau, aucun traitement antibiotique … Un engagement qui se retrouve dans les produits élaborés sur le site : des rillettes de truites, des mousses, des veloutés, et bien entendus des filets, fumés ou non, d’une belle finesse.
Désormais, la Région va s’attaquer au deuxième site du lycée agricole. A Vermenoux, à quelques kilomètres de Corancy, le lycée possède un site d’éclosion et une nurserie. C’est ici que naissent les poissons qui viendront alimenter les bassins de Corancy, une fois leur poids de 80 grammes atteint.  Alimenté par l’Yonne, l’équipement mérite lui aussi un gros rafraîchissement.  Le bâtiment  sera rasé pour en reconstruire un neuf. Les travaux ont débuté et devraient être livrés fin 2020. Coût de l’opération : 3,5 millions d’euros.

La pisciculture de Corancy (58)

« Près de 7 millions d’€ d’investissement, c’est énorme. Mais c’est surtout un choix. Nous considérons que le lycée est l’endroit où l’on forme le citoyen et le travailleur de demain. Il est important de lui mettre à disposition de bons outils de travail, de bons outils pédagogiques. »

Sylvain Mathieu, vice-président en charge du bois, de la forêt et de la montagne
L'échappée musicale

Lycéens, échappez-vous en musique !

Lire l'article
15 oct 2019
C'est le lycée Edgar Faure de Morteau (25) qui avait relmporté l’édition 2018 de "POTEs en herbe"

« POTEs en herbe » prend racine

Lire l'article
8 oct 2019
Visite de Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, au lycée agricole de Challuy (Nièvre), lundi 2 septembre 2019 - Photo DR

Au lycée de Nevers-Cosne, on va vinifier en Pouilly

Lire l'article
11 sep 2019
Toute l'actualité
Article du 01/10/2019 17:23, modifié le 01/10/2019 17:33

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter