Sciences : dix choses à savoir sur Louis Pasteur

2022 est l’année du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur. Chimiste de formation, Louis Pasteur est à l’origine des plus formidables révolutions scientifiques du 19e siècle, dans les domaines de la biologie, l’agriculture, la médecine et l’hygiène.

1. Pasteur le Jurassien

Louis Pasteur nait à Dole le 27 décembre 1822 dans une famille de tanneurs qui déménagera à Arbois quelques années plus tard.  Il obtient son baccalauréat de lettres à Besançon en 1840 puis celui de sciences et mathématiques à Dijon en 1842. Professeur de chimie à Lille puis directeur des études à l’Ecole normale supérieure à Paris, il a toujours montré un attachement profond pour le Jura, installant son laboratoire personnel dans sa maison familiale d’Arbois.

 

2. À l’assaut des germes

Par les expériences les plus variées, Louis Pasteur démontre que les microbes sont partout, dans l’eau, dans l’air, sur les objets, sur la peau… et que certains d’entre eux sont responsables de maladies. Dès lors, il indique les moyens de les éviter et de les combattre. Il définit les bases de l’hygiène personnelle et sociale. Les travaux de Louis Pasteur serviront au chirurgien britannique Joseph Lister pour développer l'usage de l’asepsie et des recommandations à l’origine de l’essor de la chirurgie moderne.

 

3. Des cristaux aux levures

Après avoir compris pourquoi certains cristaux d’apparence identique déviaient la lumière polarisée alors que d’autres non (en raison d’une dissymétrie sur leurs faces), Louis Pasteur découvre la fermentation alcoolique qui, sous l’action des levures, transforme le jus de raisin en vin. Il identifie aussi d’autres types de fermentation : lactique ou acétique (fabrication du vinaigre)

 

4. La pasteurisation pour sauver les vins français

En 1865, à la demande de Napoléon III, Pasteur met au point un processus destiné à lutter contre les maladies des vins qui grèvent le commerce : en chauffant à 60°C, entre 20 et 30 minutes, on détruit le ferment responsable de ces maladies. Résultat : le vin peut se conserver sans s’abimer. Des vignerons hongrois donnent un nom à ce procédé : la pasteurisation.

 

5. Des bières au goût de revanche

Après la défaite de 1870, Louis Pasteur se met en tête de fabriquer des bières françaises aussi bonnes que les bières allemandes. Il met alors à profit ses recherches sur la fermentation et la pasteurisation pour développer une méthode qui sera reprise par les brasseries industrielles et permet à la bière de voyager et de se conserver plus longtemps.

 

6. Le premier vaccin, un bouillon de poule

Ses travaux sur la fermentation conduisent Louis Pasteur à s’intéresser aux maladies contagieuses, et d’abord à celles qui touchent les animaux d’élevage. Il propose une méthode de tri des œufs de vers à soie qui réussit à juguler la pébrine, une maladie très pénalisante pour l’industrie textile. En 1880, il met au point le premier vaccin contre le choléra des poules. Il administre aux volailles un bouillon issu d’une poule infectée, conservé en culture plusieurs jours et « atténué », afin de les immuniser.

 

7. Du champ vétérinaire à la médecine humaine

Après avoir expérimenté avec succès le vaccin contre la maladie du charbon des moutons et celui contre le rouget du porc, Louis Pasteur réalise, en 1885, les premiers essais sur l’homme de vaccin contre la rage. La même année, en juillet, il l’inocule à Joseph Meister, un enfant de 9 ans mordu par un chien enragé quelques jours plus tôt. Deux mois plus tard, Jean-Baptiste Jupille, un jeune berger jurassien, lui aussi mordu par un chien enragé, reçoit également le vaccin. Les deux garçons ne développeront jamais la rage.

 

8. L'œuvre pasteurienne

Après ce second succès, Louis Pasteur s’assure de faire connaître cette histoire au monde entier. Bientôt, une multitude de « mordus » se présentent à l’Ecole normale supérieure, venant de France et de l’étranger. Face à cette affluence, Louis Pasteur décide de fonder un centre spécialement dédié à la vaccination contre la rage, qui soit également un centre de recherche et un centre d’enseignement. Trois ans plus tard, l’Institut Pasteur est inauguré. L’œuvre pasteurienne atteint son ultime couronnement. Louis Pasteur s’éteindra en 1895, en région parisienne. La IIIe République lui rendra hommage lors d’obsèques nationales.

 

9. Un héros national, une gloire internationale

Même du vivant du savant, des villes ont donné son nom à des rues. Aujourd’hui, on en compte 2 020 en France tandis qu’il y a 361 établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) qui célèbrent sa mémoire.  Au-delà de nos frontières, Louis Pasteur est l’un des Français les plus célèbres dans le monde entier. Du Canada à la Corée en passant par Madagascar, l’Institut Pasteur est implanté dans 25 pays et œuvre pour l’amélioration de la santé humaine.

 

10. Une mémoire vivante dans le Jura

Ouvertes au public, la maison natale de Dole et celle d’Arbois, qui abrite le laboratoire du grand homme, sont plus que des lieux patrimoniaux. Sous l’égide de l’établissement public Terre de Louis Pasteur, le service pédagogique des maisons Pasteur propose aux scolaires et aux familles des ateliers pour expérimenter, tout au long de l’année, sur des thématiques pasteuriennes.

Un appel à projets de médiation scientifique en lien avec Pasteur

Dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur, la Région Bourgogne-Franche-Comté a lancé un appel à projets « Soutien de projets de médiation science – société » afin d’encourager des initiatives territoriales originales de médiation scientifique en lien avec Louis Pasteur, ses recherches ou les thématiques qu’il aborda dans sa carrière.

Public concerné : les collectivités, les associations, les établissements d’enseignement supérieur, les organismes de recherche et les centres hospitaliers universitaires.

La date limite de dépôt des projets est fixée au 18 mars 2022.

Plus d’infos sur cet appel à projets

Le scientifique Daniel Brunner a remporté la prestigieuse bourse de recherche ERC Consolidator d'un montant total de deux millions d'euros. - Photo Région Bourgogne-Franche-Comté Léopoldine Dériot

Une bourse d’exception remportée par un chercheur de l’inst…

Lire l'article
2 mai 2022
Inauguration HYBAN - Photo David Cesbron

Hydrogène : un partenariat d’avenir entre chercheurs et ind…

Lire l'article
12 mai 2021
Deux cents pinces à fixer sur le masque ont déjà été fabriquées et distribuées gratuitement. Crédit © DR

Une solution ingénieuse contre la buée sur les lunettes

Lire l'article
15 fév 2021
Toute l'actualité
Article du 03/03/2022 10:36, modifié le 03/03/2022 17:43

Une question, une demande ? Contactez directement nos équipes !

Nous contacter