Transports scolaires
Web MagEn actions


photos publications vidéos
newsletter
FB rss
Merci de patienter ...

Une Région responsable !

La présentation du compte administratif 2017, les sept nouveaux contrats de territoires 2018-2020 et le contrat financier entre la Région et l’Etat ont notamment marqué l’Assemblée plénière des 28 et 29 juin 2018.

Assemblée plénière du Conseil régional de

Assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, juin 2018

© crédit : David Cesbron

« Associer, rassembler, fédérer, c’est la méthode que nous mettons au service d’une seule ambition : faire gagner la région Bourgogne-Franche-Comté. Avec le sens des responsabilités et de l’intérêt général comme seule boussole », a affirmé Marie-Guite Dufay dans son propos liminaire. Illustration avec les sept premiers contrats de territoire présentés à cette Assemblée : Charolais Brionnais, Châtillonnais, Val de Loire Nivernais, Val de Saône Vingeanne, Bresse Bourguignonne, Beaunois et Nivernais Morvan. Ce sont au total 35 contrats qui couvriront la région. Illustration également avec les deux projets TIGA (Territoires d’Innovation de Grande Ambition) de Dijon Métropole et de l’agglomération du Pays de Montbéliard soutenus par la Région. Ces deux démarches, qui ont une portée pour tout le territoire, sont retenues parmi les 24 projets sélectionnés au niveau national. Deux autres rapports, adoptés par les élus, traduisent cette même position de responsabilité assumée par la Région : l’expérimentation du service public de l’efficacité énergétique dans huit territoires pionniers (près d’un million d’habitants) pour aider les ménages et en particulier les plus modestes dans leurs travaux de rénovation énergétique, et l’appel à projets sur l’alimentation de proximité visant à soutenir les initiatives des territoires qui favorisent le « manger local ».

Investissements en hausse
« Il faut jouer collectif dans le secteur de l’économie », s’est par ailleurs exprimée la présidente de la Région dans le cadre du rapport sur le Plan d’action régional Innovation-Entreprises en Bourgogne-Franche-Comté,  approuvé par l’Assemblée plénière. Ce plan s’articule autour de trois axes : la sensibilisation pour notamment encourager les entreprises à oser innover, l’accompagnement des entreprises et l’attractivité de la région et de ses entreprises au niveau européen et à l’international.
Les élus ont enfin voté le budget supplémentaire 2018 d’un montant de 32,63 millions d’euros (crédits de paiement) et examiné le compte administratif 2017. Celui-ci est venu confirmer la bonne santé financière de la Région et une gestion responsable, avec une stabilité des dépenses de fonctionnement et une forte hausse de + 26 % des dépenses d’investissement en direction notamment des transports, des lycées, de l’action économique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Avec 361 millions d’euros engagés en 2017, la Région poursuit ainsi son engagement et investit pour l’avenir de la Bourgogne-Franche-Comté.
 
Encadré
Les élus ont voté le contrat financier 2018-2020 entre la Région et l’Etat, prévue par la loi de programmation des finances publiques, qui a pour objectif affiché de réduire la dépense des collectivités et de parvenir à une baisse de l’endettement de la France. L’Etat a ainsi fixé aux collectivités un plafond d’1,2 % des dépenses de fonctionnement à ne pas dépasser, faute de quoi elles devront s’acquitter d’une amende égale au montant du dépassement. Celles qui acceptent de signer verront cette pénalisation majorée. Une méthode dénoncée par Marie-Guite Dufay : « ce contrôle supplémentaire de l’Etat est injustifié à l’égard des collectivités. La Région, comme la majorité des collectivités, n’a pas attendu la contrainte de l’Etat pour mettre en œuvre un encadrement pluriannuel de ses dépenses et s’est engagée dans une politique financière responsable ». Dans ce contexte de remise en cause de la décentralisation, la présidente, expliquant que « sa priorité est de tenir ses engagements pris », a toutefois décidé de signer ce pacte pour sanctuariser ce qui a été obtenu : « nous aurons des pénalités moins fortes si la Région signe que si nous ne le faisons pas ».

Retour Retour haut Haut de page imprimer Imprimer
twitter  facebook  g+

Guide des aides

je participe