Web Mag


photos publications vidéos
newsletter
FB rss
Merci de patienter ...

Contrats de Plan Etat-région : 20 millions d’euros supplémentaires

Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales et Marie-Guite Dufay, présidente de la région ont signé, le 3 mars 2017 à l’hôtel de région à Dijon, un avenant aux contrats de Plan Etat-région (CPER) 2015-2020 de Bourgogne et de Franche-Comté.

Signature d’un avenant aux contrats de Plan Etat-région (CPER)

Signature d’un avenant aux contrats de Plan Etat-région (CPER) 2015-2020 de Bourgogne et de Franche-Comté, vendredi 3 mars 2017 à l’hôtel de région, à Dijon

© crédit : Vincent Arbelet

Avec la signature de cet avenant, effectué également avec Christiane Barret, préfète de la région, ce sont 20,35 millions d’euros supplémentaires qui sont engagés, à parité entre l’Etat (10,175 millions) et la région (10,175 millions). Au total, les financements de l’Etat et de la région pour le CPER s’élèvent ainsi à 1,171 milliard d’euros (Etat : 649 millions d’euros et région : 522 millions d’euros). Après une année de mise en œuvre des CPER, une démarche de révision, entreprise entre juin et septembre 2016, a en effet permis de réaliser des adaptations afin de mieux répondre aux besoins des territoires. « Une telle contractualisation entre l’Etat et la région priorise et amplifie les investissements d’avenir portés et voulus par la Bourgogne-Franche-Comté », a indiqué Marie-Guite Dufay. Le ministre Jean-Michel Baylet a d’ailleurs tenu à saluer le travail de concertation mené par les deux ex régions et leurs présidents : « Vous aviez anticipé avec François Patriat et c’est le seul endroit en France où cela s’est fait. C’est exemplaire ». Deux des cinq volets du contrat de plan sont ainsi déjà en commun : l’enseignement, la recherche et l’innovation ; les filières d’avenir et l’usine du futur.

Levier d’aménagement régional capital
Cette enveloppe complémentaire touche, essentiellement, aux opérations liées à l’enseignement supérieur et à la vie étudiante pour un montant de 17,2 millions d’euros, dont les travaux de l’Ecocampus (3,9 millions d’euros) à Belfort (90), le renforcement de la communauté d’universités et d’établissements (1,4 million d’euros) à Besançon, l’extension de Sciences Po (1 million d’euros) à Dijon et les logements de l’Ecole nationale supérieure des arts et métiers (5 millions d’euros) à Cluny (71). Elle bénéficie aussi au patrimoine culturel avec le soutien à la deuxième phase (2,8 millions d’euros) du MuséoParc à Alésia (21) où Jean-Michel Baylet et Marie-Guite Dufay se sont rendus après la signature de l’avenant, accueillis par François Sauvadet, président du département de la Côte-d’Or. L’occasion pour le ministre de rappeler que l’objectif était « de mener à bien ce projet au nom de l’histoire et du développement économique du secteur. » Pour Marie-Guite Dufay, qui a également souligné l’importance de « ce patrimoine à faire fructifier », « le CPER constitue bien un levier d’aménagement régional capital ». 

Retour Retour haut Haut de page imprimer Imprimer
twitter  facebook  g+

Guide des aides

je participe